Coach en ligne

Le mot du coach

"Quand le leadership est joué sur la double partition de la raison et de l’émotion, il est un moteur puissant qui donne à des hommes et à des femmes l’énergie nécessaire pour dépasser les limites du possible."
Guillaume Poitrinal
Coach en ligne
vendredi, 25 mai 2018

librairie

Librairie: Le leadership
  E-mail
          Button Buy now Buy now
Titre:      Le leadership
Catégorie:      Leadership
LivreID:      43
Auteurs:      James J Cribbin
ISBN-10(13):      2761906144
Editeur:      Éditions de l'Homme
Date de publication:      25-05-1986
Nombre de pages:      314
Langue:      Français
Prix:      8.99 CAD
Evaluation:      4 
Image:      cover
Téléchargement **Vous devez être inscrit/connecté en tant que membre pour télécharger ce livre!
Quantité:     
Description:     


Critiques
Cet article e9nonce
08-08-2015
Anonyme
4
Cet article e9nonce bien les symptf4mes qui dsinnoitaquegt le mauvais e9tat de sante9 de la Justice: engorgement;surcharge de poids,non-renouvellements...Et pourtant, ceci n'est pas le fait des Magistrats, oblige9s de travailler e0 domicile entre les audiences, en sacrifiant des week end et ne disposant pas toujours de bureau au Palais. Il n'a pas e9te9 question ici des greffiers et greffie8re de Justice mais il serait peut-eatre bon d'ouvrir une nouvelle Ecole des Greffes afin de former des Greffiers compe9tents, indispensables pour pre9parer et alle9ger la te2che des Magistrats. Beaucoup trop d'affaires, me semble-t-il,"passent" devant les Tribunaux. Or, certaines d'entre elles pourraient eatre traite9es dans le cadre des mesures alternatives aux poursuites lesquelles, on l'a vu, ont l'avantage de satisfaire les victimes, par des re9parations, et les contrevenants, par la prise de conscience de leurs actes et la garde de leur emploi. Ensuite, -et cela pourra sembler utopique-, mais la France dispose d'un nombre important de be9ne9voles qui ne demandent qu'e0 se rendre utiles. Alors, pour les sortants de prison qui ont des proble8mes pathologiques tre8s se9rieux, il est peut-eatre possible d'e9viter l'e9ventuelle re9cidive(les cas de re9cidive sont minoritaires mais un seul est de9je0 trop et dramatique),en attribuant une famille de re9fe9rence e0 ces personnes "fragiles". Cela contribuerait e0 un meilleur suivi par les acteurs des services de probation et d'assistance aux libe9re9s et, ne cofbterait rien au contribuable, lequel souhaite que la Justice aille mieux mais n'est pas toujours preat, par l'interme9diaire de ses repre9sentants, e0 voter un budget de9cent pour "sa" Justice.